Les Ramoneurs de Menhirs en tournée avec leurs gobelets personnalisés

logo_vapeur_dencre.jpg

Amis Bretons, ce week-end c’est à Lorient que ça se passe pour du bon son à se faire péter les esgourdes ! Ce samedi 3 mars, notre client de la semaine, Les Ramoneurs de Menhirs, se produisent à l’Espace Cosmao Dumanoir pour un concert enragé et festif. Les Ramoneurs de Menhirs est un groupe de punk celtique, originaire de Bretagne. Formé en 2006, il est constitué du couple de sonneurs Éric Gorce à la bombarde et Richard Bévillon au biniou, de Gwénaël Kere au chant, et de Loran à la guitare électrique. Lors de ce concert avec le Bagad Bro Kemperle, Tagada Jones et Working Class Zero, des gobelets réutilisables personnalisés seront disponibles pour se rafraîchir entre deux pogos endiablés !

 

Punk celtique et esprit d’insoumission

Derrière le nom d'apparence potache du groupe se cache un état d'esprit de contestation. « Ramoner un menhir en breton armoricain, c'est un peu comme chauffer la lampe d'Aladin, ranimer les vieilles croyances populaires, ressusciter les rites païens ». Figure emblématique de la scène alternative des années 80 avec les Bérurier Noir, le guitariste Loran place le lien entre le punk rock et la musique bretonne dans un même esprit d'insoumission. Jouant souvent devant un public intergénérationnel, Les Ramoneurs de Menhirs considèrent qu'ils ont pour rôle de faire passer des messages, tels les bardes dans la chanson bretonne. Ils se produisent aussi bien en fest-noz (fêtes dansantes bretonnes) qu'en concert, dans les festivals, en France et à l'étranger. La plupart du chant est en breton. Depuis les débuts du groupe, Louise Ebrel, fille d'une des Soeurs Goadec, pose sa voix sur leurs enregistrements et les accompagne sur scène régulièrement.

 

 gobelets_vapeur_dencre_3D.PNG     


 

Résister tant qu’on est encore vivant

Leur premier album, Dañs an Diaoul (La Danse du diable) est produit en 2007 par Du-man ha du-hont (DMHDH). La chanteuse Louise Ebrel, fille d'Eugénie Goadec, intervient sur plusieurs morceaux de l'album. Avec 20 000 exemplaires vendus, ce premier opus rencontre le succès. En avril 2010, il sort un second album, Amzer an dispac'h (Le temps de la révolte), toujours produit par DMHDH. De nombreux invités participent à l'enregistrement du disque : Gilles Servat, les Navajos (Dénés) de Blackfire, Niko Tagada, Louise Ebrel (pour la deuxième fois), Les Mangeouses d'oreilles, ainsi que Roland et Jean-Pierre, tous deux sonneurs au bagad Quic-en-Groigne de Saint-Malo. Le message de Loran est qu’« il faut résister tant qu'on est encore vivant. Après ce sera trop tard. Il faut qu'on retrouve la pensée, sinon toutes les formes de la société traditionnelle ». Le 7 juillet 2014, ils sortent leur troisième album Tan ar bobl (Le feu du peuple), un titre qui adresse un double clin d’oeil : au concours du Kan ar Bobl qu'ils ont remporté en 2008, et aux peuples des minorités opprimées. C’est en juin 2017 qu’est sorti leur quatrième album, Breizh Anok.

 

Gobelets réutilisables personnalisés par conscience écologique

C’est dans une démarche de réduction de déchets que des gobelets réutilisables personnalisés seront disponibles ce samedi. « Les groupes participants à ce concert sont très engagés. Sans pour autant être des militants, l’écologie a une très grande importance pour eux. Dans tous les cas ça parait une évidence de nos jours d’avoir recours à des gobelets réutilisables. Et le public peut aussi repartir avec un souvenir peu onéreux », déclare Séverine Delahaye, de l’agence Rage Tour, organisatrice du concert.

Pour plus d’infos sur Les Ramoneurs de Menhirs, rendez-vous sur www.ramoneursdemenhirs.bzh

 gobelets_vapeur_dencre_3D.PNG